vendredi 15 janvier 2010

Entre chien et loup...




De la tasse s’échappe un filet de vapeur. Le thé est encore trop chaud, un assemblage de 4 thés, celui que je préfère en hiver au thé de Noël trop chargé en écorces d’orange.
Il est cinq heures et demie : trop tôt pour allumer la suspension au-dessus de la table à manger. Je regarde par la fenêtre : l’étourneau est venu se ravitailler à la mangeoire pour la dernière fois de la journée. Il est le seul de son espèce dans le jardin. Il a peut-être fait bande à part laissant ses congénères partir à la découverte d’autres lieux.

Le thé dégage une légère senteur de fumé, juste ce qu’il faut à mes pensées pour s’évader par-delà l’horizon encore teinté d’orange par le soleil couchant. À travers le branchage du bouleau, la lumière décline, les ombres se balancent.
C’est l’heure, l’heure du passage du jour vers la nuit.

Goûtant à petites gorgées mon breuvage de fin d’après-midi, je prolonge cet instant où la vie semble suspendue, en apnée. Le silence s’installe dans la semi obscurité de la maison.


Entre chien et loup

C’est l’instant, l’instant où le chien rejoint le seuil apaisant de la demeure et où le loup sort de son bois.


******

L’expression Entre chien et loup fait également référence aux aurores, «au moment de la journée où l’on ne peut distinguer un chien d’un loup, où l’on ne commence à voir les contours sans visualiser les détails».

Sources : Les expressions de nos grands-mères, Marianne Tillier, Collection Points (Inédit).

17 commentaires:

Laubaine a dit…

CELA RESTE SOUVENT le meilleur moment
de la journée ,une fraction de seconde ou tout vibre dans l'air , comme un point d'equilibre entre la lumiere et le noir ...

Christineeeee a dit…

Je vais demander à Daïko ce qu'il en pense !!!

http://christineeeeeeee.blogspot.com/2010/01/un-loup-dans-la-neige.html

nadège a dit…

ton commentaire est rrès...comment dire ...reposant, une impression lente de descente dans les bras de morphée, tout doucement...

monic a dit…

@Laubaine
Tes mots pour décrire cet instant ajoutent une sensibilité à mon article. Cet équilibre (ainsi que cette vibration) dont tu parles se perçoit, à mon avis, dans l'arrêt des activités courantes. C'est pourquoi la tasse de thé est pour moi un très bon support à la méditation.

@Christine
S'il pouvait parler la langue des humains, Daïko en aurait à raconter sur les passants invisibles qui se promènent à ce moment-là...

@Nadège
Oui, c'est exactement ce que je ressens aussi: les paupières légèrement alourdies, un frisson sur les épaules...
Mais tout à coup quelqu'un allume la lampe:«Qu'est-ce que tu fais dans le noir?» Et la vie reprend son cours normal...

willow a dit…

le moment du thé est une évasion pour moi , même s'il est très court, rien que l'idée que je vais enf aire un déclenche le processus ...sympa ton article entre chien et loups (deux animaux que j'adore par ailleurs !!!) , instructif !

Marithé a dit…

Alain me dit toujours qu'il n'aimait pas rouler entre chien et loup enfin du temps où il était toujours sur la route
Bises

Josée alias amelanche 1 a dit…

Bonjour Monic, un moment de pur bonheur surtout l'été, où sur la terrasse avec mon conjoint nous déposons notre livre et dans un regard on entame une conversation apaisante.

Passe une belle semaine.
Josée xx

monic a dit…

@ Willou, Marithé et Josée

Merci d'avoir partagé ici votre expérience de cet instant que beaucoup d'entre nous vivent avec sérénité mais aussi parfois avec appréhension.

Chris a dit…

Salut Monic,
C'est sur que c'est en fait le meilleur moment pour nous photographes, tellement que je ne sors même plus durant la journée (ou presque plus)... Encore un joli document que tu nous offres!

monic a dit…

@chris
Voilà pourquoi tes photos ont souvent cette impression de clair-obscur...
Merci pour ton passage.

Cathy B. a dit…

Bonjour Monic,
J'ai toujours aimé cette expression, et ton texte lui rend un bel hommage.
Entre chien et loup... contrairement à Chris, un peu tard pour la macro. Mais c'est l'heure où je "remballe mon matériel", et m'engage sur le chemin du retour. L'heure où l'on redevient minuscule dans un monde inconnu. L'heure où l'on remet la laisse au chien, car il retrouve ses instincts de chasseur et d'arpenteur. Et tristement, en ce moment, l'heure où l'on ferme les volets car le froid s'accentue.
Bonne après-midi

lejardindelucie a dit…

Je suis venue lire ton texte plusieurs fois .C'est une expression que je n'utilise pas! Mais c'est un moment d'une grande nostalgie: le jour s'enfuit et il n'y a pas moyen de le retenir...Autant le point du jour me remplit d'énergie, la fuite du temps me désole.Mais en pensant au lendemain l'énergie revient.
Bien amicalement.

Josée alias amelanche 1 a dit…

Bonjour Monic, j'ai répondu à une question sur mon blog "Quel serait votre dernier repas sur terre?", je te repose la même question. Un petit tag amical.

Passe une belle journée.
Josée xx

Zipanu a dit…

Une bonne qualité d'écrivaine et de pédagogue que tu démontre là. J'adore. :)

monic a dit…

@ Cathy
En relisant le commentaire de Chris et le tien, je réalise que selon les latitudes ces instants de changement de lumière peuvent être vécus différemment car ils ne revêtent pas la même intensité. Les lieux où l'on habite ont leur part d'influence sur notre façon de percevoir et d'agir.

@ Lucie
«c'est un moment d'une grande nostalgie» dis-tu. Pour moi, cette nostalgie se dissout dans la prise de conscience que tout ce qui n'a pas été réalisé aujourd'hui, se fera demain.

@ Zipanu
Merci pour tes compliments. J'apprécie aussi beaucoup tes textes que je viens lire régulièrement.

Foise a dit…

Entre Chien et Loup c'est aussi une émission de Laurence Garcia sur France Inter. Le Week end, de 5 à 6 h du matin. Je l'écoute en prenant mon petit déjeuner : café noir, pain rassis (j'adore) et yaourt bifidus.
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/cinq-sept-week-end/pres.php

'Tsuki a dit…

Superbe moment agréable à partager tant grâce à l'écrit que par le cliché... C'est là une expression qui m'a toujours fair rêver, entre chien et loup... Confondre les deux est tellement périlleux... ;)