vendredi 18 décembre 2009

Et c'est reparti! première neige de saison et rhume carabiné!
















Est-ce que

les canards

s'enrhument

aussi ????







Je me suis posé cette question en voyant les colverts se promener allègrement sur la neige fraîchement tombée. Ils soulèvent leurs pattes orange du duvet neigeux en les secouant hardiment (si, si je l’ai observé). Leur démarche est la même que sur terre ferme.  Et pourtant, je m’imagine les pieds nus sur cette masse froide et je grelotte d’avance. Je repose la question car j’ai gardé dans un petit coin mon âme enfantine : est-ce que les canards peuvent attraper un rhume? Certainement que non, je devine les enseignements scientifiques qui vont chuter dans ma boîte à commentaires : les canards sont dépourvus de canaux sanguins à leurs extrémités palmées, leur duvet est recouvert d’une fine pellicule de graisse, mais encore.
Merveille de la nature ! Si Copenhague savait !

Bienheureux colverts qui ne connaîtront jamais ce que signifie un “rhume carabiné”,
celui qui vous épuise en un rien de temps des montagnes de mouchoirs (non, je n’ai pas dit qu’ils étaient en papier, politiquement pas correct !),
celui qui vous donne un langage ... et oui, be banard !
celui qui vous exclut de toute prise de parole lors d’un colloque,
celui, enfin, qui vous assène un monumental mal de crâne, tel que vous vous décidez à avaler la boîte de comprimés antidouleur.

Cela s’appelle un “rhume carabiné”.
J’en sors aujourd’hui, sauve et bien lucide, alors que la neige vient de faire son apparition chez nous.
C’est beau, les arbres ont pris de l’embonpoint. Les branches du pin de Sibérie plient un peu, mais sans gravité, les haies sont couvertes d’un tapis blanc où les merles vont pouvoir sauter demain à pieds joints ou à cloche pied. Ce sont eux qui décident de la règle du jeu. Les chats du voisinage n’y voient que dalle.

Comme on pourrait peut-être le penser, le rhume «carabiné» n’est pourtant pas une invention de futurs médecins.
Les carabins étaient au XVIe siècle des soldats de cavalerie légère. Ils se distinguaient par leur rapidité fulgurante au début d’un combat. Ils avaient changé leur lance en mousqueton court, nommé carabine. Ils surprenaient les premiers rangs des ennemis de telle manière que ceux-ci ne parvenaient pas riposter rapidement.
Ainsi, l’adjectif «carabiné» nous est parvenu par analogie pour indiquer une «violence brusque» que l’on a tendance aujourd’hui à assimiler aux accès de fièvre ou au rhume qui nous «saisit sans crier gare, en toute saison».

(Sources : La puce à l’oreille, Claude Duneton, Stock)

13 commentaires:

Chris a dit…

Salut Monic,
Encore un joli message, et note que je ne dis pas excellent car tu sors d'une carabine enrhumée ;-) Suis content que tu ailles mieux et que tu apprécies les flocons... Ici nous n'en avons toujours pas, mais le gel a fait de nouveau son apparition!!! -4°C ce matin et la blancheur du paysage est assez hallucinante! Passe un bon week end......

Christineeeee a dit…

Bonsoir monic !

Et bien la région toulousaine n'a pas échappé à la vague neigeuse : 2 cm ce matin... et pas mal de perturbations sur le réseau routier... mais tout à fondu dans la journée. Qu'en sera-t-il demain ?
Pour ce qui est du rhume, je dois dire que tu nous en apprends toujours ! Mais cela fait maintenant un bon bout de temps que je n'ai pas été enrhumée, et donc pas rencontré sa carabine !
Pourvous qué ça dourrre !

Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeee

nadège a dit…

les canards sauvages ne s'enrhument peut-être pas mais les canards domestiques le peuvent et l'issu est fatale souvent. merci pour ce post fort intéressant...

Cathy B. a dit…

Contente que tu ailles mieux, et à la différence de tes colverts, je connais bien cet état où rien n'est aussi important que la pile de mouchoirs à portée de main.
Ici aussi, manteau blanc, et beau soleil depuis ce matin. je vais essayer d'en profiter, car c'est assez rare en Champagne.
Bon week-end bien au chaud, et une fois de plus, merci de nous faire découvrir un nouveau mot.

Marithé a dit…

Je ne connaissais pas cette expression et je n'ai pas envie d'attraper un "rhume carabiné"
Bises

monic a dit…

Merci à Chris, à Christine, à Nadège, à Cathy, à Marithé pour votre passage sur cette page empreinte de blancheur.
Je vais de nouveau très bien grâce à la spagyrie et aux granules homéopathiques. De plus j'ai été dispensée ce week-end de déblayer la neige qui recouvre la cour de quelques bons centimètres.
En ce moment la neige continue de tomber et comme Lausanne est une ville en pente, les transports publics connaissent des perturbations importantes.
Le rhume des colverts était une boutade: j'apprends que les domestiques peuvent en mourir. Ceux de ma photo sont des indigènes du littoral lémanique, non domestiques, mais grands quémandeurs de pain sec.

Zipanu a dit…

Hello,
Comme le dit Nadège, le virus, autant pour les animaux que pour les hommes, les "sauvages" sont plus résistants, car surtout plus isolés et moins nombreux en sociabilité.
Ah s'il ne faisait pas ce froid de canard aussi. :)

lejardindelucie a dit…

Je suis contente d'apprendre que le rhume s'est éloigné, même si le froid et la neige persistent!
La vie sauvage s'adapte aux conditions météo plus facilement que nous autres qui nous sommes habitués à notre nid douillet!
Cela donne de fot belles images comme les colverts se dandinant !
J'ai lu avec grand intérêt l'histoire de cette carabine et des effets carabinés de certains rhumes!
Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année !

Marithe et Alain a dit…

Je vois que Marithé est déjà passée ici et je découvre qu'elle ne connaissait pas cette expression, il faut dire que moi je ne connais pas toutes les expressions du créole Réunionnais alors nous avons chacun nos lacunes et pouvons échanger pour nous améliorer
Bonne soirée
Alain

Cathy B. a dit…

Neige fondue, froid de canard terminé, et sapin illuminé. Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année
Amicalement

monic a dit…

@ Zipanu
Je te crois sur parole, je ne m'y connais pas en biologie chez les animaux sauvages. Par contre, pour les humains, j'ai un doute: les indigènes amérindiens, les “Sauvages” comme on disait, aux XVe et XVIe s.ont bien été exterminés par des virus ou bactéries apportées par les colons européens en plus des armes à feu...

@ Lucie
Tu parles de “nid douillet”, j'ajouterai “parfois surchauffé”.
Chez toi aussi, que la fête soit belle et joyeuse!

@ Alain,
Le multilinguisme, dans une même chaumière, cela doit être riche en discussions voire en confrontation. Je me demande ce que Noé préfère...

@ Cathy,
Neige et froid itou, par contre j'ai du retard avec le sapin...
Je te souhaite aussi une belle fête chaleureuse chez toi!

MERCI à tous les 4 pour votre visite.

Zipanu a dit…

Je ne suis pas une éminence grise en canarologie, je peux me tromper.
Les Hadza en Afrique sont résistants avec leurs virus endémiques mais c'est vrai monique, pour ces canards il faudrait qu'ils soient bien isolés pour éviter les contaminations, les métissages avec les espèces lâchées ou migratrices, etc...Mais bon un rhume ou autre c'est pas forcément mortel cf le h5n1 et le colvert.
Rien de tel qu'un bon feu et une bonne danse(des canards). :)

Foise a dit…

J'avais rédigé un commentaire sur cette page lors de sa publication... puis il a giclé à deux reprises... Faute de temps j'ai jeté l'éponge...
J'ai compris depuis que ton hébergeur demandait de retaper le "passe" de vérification après visualiation du commentaire pour le publier...
Je te disais que pour le rhume j'avais déjà donné et j'espère qu'à présent le tien s'est éloigné et t'a laissé profiter des fêtes.
Quant aux canards, j'ignore s'ils s'enrhument mais je demandais une minute de silence pour tout ceux qui ont succombé après des semaines de maltraitance pour offrir leurs foies gorgés de graisse aux gourmets.
Il doit y avoir quelques nauséeux ce matin qui comprennent ce que c'est que d'avoir l'estomac trop plein !!! (Je ris)