mercredi 20 avril 2011

Paon, paon, paon, qui est là?




D’abord une silhouette colorée sur la plaque de béton : le temps de réaliser que ce visiteur n’est pas familier au jardin, déjà il s’envole et s’élève au-dessus de la barrière. J’ai reconnu les ocelles de ce papillon. Je désespérais depuis longtemps  de ne pouvoir le photographier.
Ce jour-là, la chance est avec moi : le paon s’est posé chez les voisins, au pied de leur jeune saule. J’évalue la distance entre la barrière et sa position. Penchée au maximum, je peux enfin effectuer quelques clichés.
Le hasard fait bien les choses : s’il est vraiment sorti de l’hivernage, le paon s’est bien posé au pied de sa plante nourricière. Hélas le saule n’avait pas encore de chatons.






16 commentaires:

Chris a dit…

Piouf piouf ;-) Joli petit cadeau que tðas fait ce petit paon... La première photo est magnifique! Ici, ca suit son cours, et les oiseaux arrivent doucement!

Plantine a dit…

Belle performance pour le photographier !
Ça me rassure toujours de voir des papillons. Leur nombre et leur diversité a bien diminué ; espérons que cette année leur sera favorable et que tu nous feras encore de jolies photos.
Mon préféré, l'Argus bleu ... trop mignon !
Bonne journée à toi.

lejardindelucie a dit…

Les belles couleurs du Paon du jour attirent toujours l'oeil du photographe.Et dire que le revers est si sombre .Cela fait plaisir de les voir et nous rassure aussi sur la santé de notre environnement.

Francine a dit…

Il est magnifique!

monic a dit…

@ Chris
La photo est juste recadrée, merci Chris.
J'ai vu tes dernières images des migrateurs, entre autres le “monsieur” que je n'ai pas rencontré à Myvatn, mon préféré, l'arlequin.

@ Plantine
On peut dire que c'est la course aux papillons car je rencontre souvent des espèces infatigables. Celui-ci semblait plutôt calme et j'ai eu de la chance qu'il se pose chez les voisins.

@ Lucie
Je laisse pousser un carré d'orties et je vais ajouter du fenouil aussi: cela fait bondir ceux qui souhaitent un jardin propre en ordre avec leur gazon bien engraissé mais sans fleur...

@ Francine
N'est-ce pas? Il serait vite un joli motif dans tes tableaux fleuris.

Merci à tous les 4 pour votre visite. Je n'ai pas toujours le temps de laisser un com' chez vous mais je vous suis fidèlement.

Christineeeee a dit…

Bonjour monic,
Et oui, c'est ton billet sur le paon du jour qui m'a donné l'idée d'y répondre avec un "clin d'oeil" par "paon" interposé !
Bon week-end !

Biseeeeeeeeeeees de Christineeeeeee

monic a dit…

@ Plantine
Les clins d'oeil font les bons amis!
C'est ainsi que je conçois les échanges entre bloggeurs.
Merci Plantine.

lejardindelucie a dit…

Bonsoir Monic,
Merci pour ton passage sur les Ascalaphes que je ne me lasse jamais de photographier. Ceux-ci ne sont que les premiers de la série, il y a ensuite des espèces plus tardives que tu me manqueras pas de rencontrer si tu viens dans le sud.
N'hésite pas si tu as besoin d'infos!

Christineeeee a dit…

Ben monic !

Clin d'oeil d'une Christineeeee
qui n'est pas une Plantineeeee,
mais j'en conviens,
ça rime bien !

Rebiseeeeeeeeees

monic a dit…

@ CHRISTINEEEEEEE

Oups, ma langue a fourché, ou mes doigts sur le clavier, ou mon cerveau qui a pris un léger coup de soleil!
J'ai peut-être répondu trop tard au lieu d'aller me coucher, na.

MILLE EXCUSES (promis, je ne le referai plus... car tu es très attentive et fidèle).

Christineeeee a dit…

Bien sûr que tu es toute excusée monic ! Tu vois, je lis tous les commentaires !

Biseeeeeeeeeeees à toi !

Foise a dit…

Monic, si tu souhaites fidéliser ce charmant visiteur ou du moins sa descendance, laisse un espace d'orties au fond de ton jardin...

monic a dit…

@ Foise
C'est fait, mais pas au fond du jardin, plutôt près des murs de la maison. Les orties doivent se débrouiller pour se partager le terrain avec: “une” menthe, un céleri tige, des rudbeckias et un laurier très peu hospitalier.C'est la guéguerre dans la plate-bande! Le paon du jour était proche des orties ce jour-là.

Zipanu a dit…

C'est un papillon au vol rapide, pas facile à capter s'il est agité d'autant plus comme tu le montre bien sur la deuxième photo il est presque invisible car on attend généralement de voir des couleurs avec un papillon mais quand il a lui les ailes repliées on ne voit que du noir...
Il semble être territorial, il est souvent au même endroit pendant longtemps.
Très beau et il a un "double maléfique", le paon de nuit.

willow a dit…

je guette tous les papillons, aprce qu'il y en a si peu comparé à la période de mon enfance ! c'est toujours un enchantement de les voir

monic a dit…

@ Zipanu
... je ne l'ai pas encore revu. Mais je serai attentive et peut-être qu'il y aura des “petits” dans un coin du jardin.
Par contre, il y a beaucoup de coccinelles sur un arbre envahi par des pucerons.

@ Willow
Je suis de ton avis: peut-être que la génération qui nous a précédés a usé et abusé de traitements chimiques: il faudra du temps pour que les “nettoyeurs” naturels (coccinelles, par exemple) reprennent du terrain.

PS Je ne parviens plus à naviguer sur ton blog, et cela me navre. Mon système devient obsolète, et mon ordinateur un peu vieux pour de nouvelles installations. Beaucoup de sites me sont désormais interdits, dont le tien, hélas.