dimanche 2 janvier 2011

A petits pas... l'an nouveau




En préparant le billet “2011”, j’ai pensé à une comptine que l’on entendait parfois dans les cours d’école lorsque les IPod n’étaient pas encore nés.

«Grand-mère aimes-tu ?»

Si les participants trouvaient les gourmandises préférées de l’enfant qui jouait la grand-mère, ils pouvaient avancer de quelques pas dans sa direction.
En général, le choix des aliments était vite fait, car la plupart des joueurs avaient une prédilection pour les menus savoureux “frites-hamburgers-pizzas”. En revanche, celui qui se permettait de nommer un légume devait essuyer les foudres de la soi-disant grand-mère.
Ainsi, à chaque fois qu’un participant posait la question rituelle  «Grand-mère aimes-tu ... (par exemple) les bonbons au chocolat?», celle-ci lui permettait d’avancer de (par exemple) trois pas

de géant si elle adorait
de tortue si elle aimait beaucoup
de souris si elle aimait un peu.

Par contre, si la grand-mère détestait les bonbons au chocolat (par exemple!), elle imposait au joueur de rester sur place ou de reculer de quelques pas, le nombre choisi dépendant du degré de son aversion.

{Vous me suivez ?
Tiens, tiens, mes explications ressemblent de plus en plus à celles de Perceval dans Kaamelott lorsqu’il propose un jeu pratiqué dans son pays... }


Le but de la partie de “Grand-mère aimes-tu ?” était de parvenir à lui prendre sa place, paradigme social vieux comme la civilisation...

Cependant, gare à celui qui oubliait de dire “MERCI Grand-mère !” Il avait déjà perdu la partie, mère-grand lui intimant l’ordre de retourner sur la ligne de départ.







La métaphore du jeu de “Grand-mère aimes-tu ?” correspond bien à une certaine idée que je me fais de la vie ici-bas : n’est-elle pas constituée de multiples pas acquis grâce à nos expériences, nos rencontres, nos réussites et nos échecs aussi : les petits ou les grands pas nous font à coup sûr grandir, avec conscience ou non.
Et si, dans la Vie, oublier de remercier nous empêchait d’aller de l’avant ?


Merci à vous tous qui êtes de passage, à vous tous qui suivez fidèlement mes billets, l’intérêt que je porte à la rédaction de mon blog dépendant directement de vos visites.

17 commentaires:

nadège a dit…

comme tu as raison pour le jeu de "grand-mère aimes-tu?" un peu de civilité n'a jamais tué personne, ça se saurait ! :). Je viens te souhaiter une bonne année 2011 avec toutes les jolies choses qui vont avec...

Oxygène a dit…

On ne peut que te dire MERCI Monic pour une si belle page. J'aime autant tes photos que ce que tu écris. J'avais oublié ce jeu que j'ai eu beaucoup de plaisir à me remettre en mémoire grâce à toi.
Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que la vie est faite de multiples petits pas enrichis de nos expériences personnelles. Tu l'as d'ailleurs très bien compris aussi au sujet de ma rencontre avec Geneviève que tu as si gentiment et pertinemment commentée.
Merci à toi Monic et très bonne journée !
Bonne année aussi puisque 2011 est là :-)

Francine a dit…

Et bien, je ne connaissais pas ce jeu.
Je te souhaite aussi une très bonne année 2011.
Bonne journée :-)

Chris a dit…

Salut Monic,
Merci beaucoup pour ce superbe message, qui nous pousse un peu à réfléchir sur les chemins de la vie.... Superbe... je vous souhaite (un peu en retard) une bonne année...

Foise a dit…

Dans les cours de récréation de mon enfance on jouait à un jeu très proche... moins subtil toutefois
C'était :
- Maman veux-tu ?
- Oui, mon enfant
- Combien de pas ?
et la maman disait
- 3 pas de géant
- 5 pas de fourmis
ou ce qui lui passait par la tête...
Un autre jeu consistait à avancer sans pendant qu'un joueur tourné contre le mur comptait 1 2 3 Soleil... plus ou moins vite...
Il se retournait alors, et s'il surprenait le moindre mouvement il fallait retourner au départ...

Avancer c'est tout ce qui compte dans la vie, quelque soit les obstacles, en respectant les règle et en flanant en route car le but ultime, on le connaît et il n'est pas urgent de l'atteindre...
Comme sur le Chemin de Compostelle, c'est pas Santiago qui compte c'est le chemin.

laubaine a dit…

Une tré bonne année a toi aussi ...

Cathy B a dit…

Merci à toi, d'abord pour tes voeux, et ensuite pour tes articles, toujours teintés d'un humanisme poétique. Petits ou grands pas, et en regardant bien sur les côtés. Car comme le dit Foise, ça n'est pas le bout de la route (dont on a une vague idée) qui compte, mais le chemin que l'on "empreinte" (pas fôte mais jeu de mot...) pour y arriver.
J'aime beaucoup ta seconde photo, très zen et qui colle à merveille à ton texte.

Marithé a dit…

Je te souhaite une très bonne et heureuse année 2011 pleine de jolies choses
Bises

monic a dit…

@ Nadège
... je me réjouis des “jolies choses qui vont avec”, merci!

@ Oxygène
J'ai suivi un mini cours sur le mentorat: je m'aperçois que je visualise mieux les mentors chez les autres que pour mon compte personnel. Je cherche encore qui a été ce “guide” qui m'a aidé à être ce que je suis maintenant.

@ Francine
J'avais grand plaisir à jouer avec les enfants, mais en tant qu'adulte, il m'arrivait aussi d'oublier le mot magique. Les enfants étaient morts de rire!

@ Chris
... le chemin de pas sur la dernière photo, c'est chez toi, à Dyrhòlaey.

@ Foise
Avancer. Tout en sachant que le passé est le gravier de notre chemin.
PS Je connais aussi 1,2,3 soleil et j'y ai joué quand j'étais enfant, surtout le dimanche car on n'avait pas le droit de faire du bruit le “jour du seigneur”.

@ Laubaine
Je t'ai envoyé un mail vu que je ne peux te faire parvenir de commentaires.

@ Cathy
“le chemin que l'on empreinte”, très bonne formule, je l'adopte.

De l'été passé, en Islande, j'ai emporté beaucoup de photos d'empreintes (souliers, mais aussi pattes d'oiseaux), photos difficiles à post-traiter à cause d'une absence de contraste. Celle-ci est même recadrée.

@ Marithé
Les “jolies choses”, je suis impatiente de les rencontrer sur mon chemin.
Je suis déjà très heureuse de ta visite.

Zipanatura a dit…

On voit bien que souvent dans notre société on se préoccupe plutôt de mettre en échec et mat l'autre et que lorsque l'on est "remercié" c'est dans un tout autre sens !

Ce qui n'empêche pas ces personnes d'avoir l'impression d'avancer et d'être les meilleurs.

Je préfère encore cette interprétation sage issue d'un jeu tout simple et enfantin.

Bonne année à toi, meilleurs voeux et à bientôt !

Christineeeee a dit…

Tiens, je n'avais jamais entendu parler de ce jeu !
En revanche, le "1 - 2 - 3 SOLEIL", je l'ai souvent utilisé avec les enfants à poneys (pour leur apprendre à faire avancer et à arrêter leur poney... au bon moment) : c'était un jeu qu'ils adoraient !

Merci encore pour ces belles histoires !

En regardant ta photo des traces de pas, j'ai l'impression qu'ils reviennent vers nous... mais c'est une ruse d'indien... pour brouiller les pistes ! En attendant, les jours ne font qu'avancer... et les quelques minutes gagnées nous rapprochent du printemps !

BONNE ANNEE

Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeee

La Commère a dit…

Hello!
Avec beaucoup de retard, je viens te souhaiter une excellente année 2011 !

J'ai jouer à un jeu presque semblable qui ne portait pas se nom là mais les règles étaient les mêmes!
Très joliment illustré.A bientôt, bizzz Marion

monic a dit…

@ Zipanatura
La réalité que tu décris existe: il y a toujours quelqu'un autour de nous qui en a souffert.
Bizarre tout de même que l'on retrouve dans certains jeux d'enfants des indices de tels comportements. On est loin des schémas de solidarité montrés en exemple.

@ Christine
En effet, ce sont les traces de mes chaussures, je me suis retournée et ce fut comme “on a marché sur la lune”!

@ Marion
Les jeux d'enfants sont pour la plupart universels: on franchit la barrière des Alpes et on retrouve les mêmes au bord de la Méditerranée!

un peu de tout a dit…

Avec un peu de retard ,bonne année 2011 remplie de joie,santé,paix et beaucoup d'amour...
Merci pour ce superbe partage le jeu * grand-mére aimes-tu ? * et en accord avec ce récit....
Bisous et douce journée.
Thérése.

haude a dit…

J'espère que e n'arrive pas trop tard pour présenter mes meilleurs vœux pour 2011.
Ce rappel de jeux, m'a amusée, j'y ai joué durant mon enfance.
bonne semaine, @ bientôt

monic a dit…

@ Thérèse...
...il n'est jamais trop tard.
Grand-mère a séduit, mais avec le temps et le souvenir, toutes les mères-grands ne sont-elles pas séduisantes?

@ haude
La tradition indique-t-elle le 10, le 15 de janvier?
Peu importe, car j'aime que l'on bouscule (parfois) la tradition.
Bonne année toute l'année, haude!

Ravie que tu sois passée sur ce chemin car j'apprécie aussi beaucoup tes photos.

Plantine a dit…

M'enfin, où est passé mon message ?
Ca commence mal cette année, j'arrête pas de ne pas poster correctement mes commentaires ... Une résolution à prendre donc !
Merci de tes voeux et mille bonheurs pour toi et tous les tiens.
Je ne crois pas avoir jamais connu ce jeu, mais la mémoire des fois ... C'est marrant, mais ça me fait penser à "Loup y es-tu ? Que fais-tu ?".
Je vais donc m'appliquer pour que ce message soit bien publié. ;)