lundi 16 août 2010

Quand les voyageurs sont de retour...



Voilà deux semaines que je suis rentrée d'Islande. Je me disais que, le temps de déposer mes bagages et celui de retrouver mes repères, je parviendrais peut-être à reprendre le cours de la vie tranquille et à créer un article susceptible d’intéresser les lecteurs. 

Or, les martinets vont bientôt s’envoler et ma page est toujours blanche.

La quotidienneté est envahissante et les excuses face aux exigences de l’écriture tombent du ciel.

Enfin, le travail d’élaboration s’est fait en sourdine : de quoi vais-je parler ? par quel thématique commencer ? Car, bien entendu, le séjour islandais fut riche à souhait : rencontres, impressions, images et sensations.

Je dirais, pour commencer :

«Au pays des trolls les fleurs sont si romantiques...»


La plus lumineuse sans doute est l’Epilobe à larges feuilles. En anglais, son nom correspond mieux à la première impression qu’elle m’a donnée : Arctic RiverBeauty. Impossible de l’ignorer : son rose éclatant attire de loin mon regard. En touffes isolées ou groupées en une large plate-bande, je la rencontre toujours en un lieu humide sans qu’elle ait les pieds dans l’eau.



Chamerion latifolium
Lieu: Dettifoss


Le nez au sol, j’ai été à la recherche constante des orchidées sauvages. Les Platanthères hyperboréales, que j’avais déjà rencontrées, il y a cinq ans, ont répondu à mes voeux : bien plus nombreuses, leur floraison était juste à point pour effectuer leur portrait.
De plus, placée en évidence non loin d’une colonie de platanthères, une de leurs cousines dressait sa tige et ses fleurs teintées de brun et de pourpre. Je ne l’ai aperçue qu’une seule fois, l’Orchis grenouille.


 Platanthera hyperborea


Coeloglossum viride islandicum
Lieu: Skaftafell



Assise au bord d’une rivière à observer les tentatives d’un garrot arlequin à franchir une cascade, je réalisai soudain que j’étais entourée de magnifiques fleurs pourpres que j’avais confondues de loin à la Benoite des ruisseaux. Au lieu de cloches tombantes, c’étaient en fait des Potentilles des marais, appelées aussi Comaret, fleurs épanouies me révélant leurs étamines brillantes.


 Comarum palustre
Lieu: Myvatn



Répandu en sous-bois ou sur les pentes herbeuses, le Géranium des bois ne cesse de me captiver. Selon la luminosité ambiante, ses teintes violet mauve prennent des tons pastel qui font rêver les poètes. C’est pourquoi je l’apprécie et ne me lasse jamais de le photographier.


Geranium sylvaticum
Lieu: Skaftafell


J’ai un seul défaut lorsque je réalise des photographies macro : j’oublie trop souvent d’effectuer des prises de la fleur entière. Ainsi sa détermination est aléatoire ou impossible car la vue des feuilles est absente. Je nommerai donc cette fleur que j’ai admirée dans sa solitude sablonneuse, la Belle Inconnue !


Lieu: Reykjavik

Enfin, j’offre aux lecteurs qui m’auront suivie jusqu’ici la meilleure image que j’ai réalisée du Thym arctique, une plante qui m’a donné un mal fou chaque fois j’ai voulu la photographier : elle est très basse, à ras du sol.  De profil, je rencontre un problème de profondeur de champ et, en plongée, la netteté me joue souvent des tours.



Thymus praecox arcticus
Lieu: Thingvellir

15 commentaires:

Savoyarde a dit…

Superbes toutes ces fleurs ! Un grand bravo pour les orchidées !!
Où es-tu parti pour voir de si belles espèces ?
A bientôt

Cathy B. a dit…

Bonjour Monic,
Hier, une pluie battante a grisé les fenêtres toute la journée. Ce matin au réveil, j'entends monsieur météo m'annoncer que ça sera la même chose aujourd'hui. J'avais besoin de soleil! Et voilà que tu nous l'offre, cette belle éclaircie!
Merci pour cette brassée de fleurs exotiques et ravie de te lire à nouveau :-)
Je suis d'accord avec toi, ta photo de géranium des bois, tout en douceur, cache forcément un troll ou un elfe.
Je m'interroge sur la première plante de ton article? Une espèce de linaigrette?

monic a dit…

Bonjour Savoyarde,
J'ai complété l'article pour répondre à ta question.Ce n'était pas clair, je le reconnais. J'aime beaucoup cette île -ce pays- que je rencontre pour la troisième fois (et pas la dernière!).

Bonjour Cathy,
La pluie et la photo ne font pas bon ménage, même en Islande... Mais les balades sous parapluie me plaisent aussi.
Concernant la première image, je cherche, je cherche. J'ai acheté un livre sur la flore islandaise: c'est sûr ce ne sont pas des linaigrettes, je penche plutôt du côté de ma Belle Inconnue et autres. Elle est en fin de vie, un peu comme les anémones.

Merci pour votre arrêt tôt ce matin!

Chris a dit…

Salut Monic,
L'islande est un pays magique, dans lequel se cachent bien des splendeurs et mythes..... Le retour à Reykjavík laisse un goût amer et un immense vide... Il est bien difficile de dire ce que l'on ressent après la visite d'un tel pays... Je te comprends, même après avoir vécu presque 8 ans ici, nous en avons pris plein la vue... On a envie d'y retourner ;-)
Tu as fait un bien jolie série sur les plantes... Mais comment vas tu publier le reste ;-) Peut être pourrais tu te pencher sur les dictons ou histoire islandaises pour publier quelques photos de paysages...

lejardindelucie a dit…

C'est toujours magique de découvrir si loin au Nord , des fleurs si éclatantes et de formes si variées! J'ai vu l'orchis grenouille aux Shetlands, mais on peut aussi le rencontrer en montagne.
Se pencher sur ces minucscules beautés qui profitent du moindre coin favorable pour s'épanouir comme ce thym est certes compliqué , mais le résultat en vaut la peine!
Merci de nous faire partager le plaisir de tes découvertes!

monic a dit…

Hi Chris!
De retour toi aussi?
Ton idée de m'appuyer sur des dictons ou histoires islandaises pour publier des paysages est très séduisante. Je l'avais pratiquée il y a cinq ans avec mon album photos. Je ne t'ai peut-être pas dit qu'en 2005 j'ai fait le tour de l'île avec le volume de la Pléiade sur les Sagas (plus de 1000 pages, cartographie, et il faut lire les notes qui donnent des infos sur l'histoire de la région: Grim le Chauve, Njall le Brûlé, etc).
Par contre je ne sais pas comment faire passer ce challenge sur le blog sans lasser le lecteur... Je vais y réfléchir.

Bonsoir Lucie,
Me pencher sur la flore me permet en plus d'être mieux connectée avec cette terre que je visite: c'est une découverte que j'ai faite en contemplant la fleur avant de la photographier.

Merci à tous les deux pour votre passage.

Plantine a dit…

Quel merveilleux voyage tu as fais là. Merci de nous faire partager les jolies plantes que tu y as vues.
Je suis comme toi, le petit Geranium sylvaticum est d'une beauté simplissime mais qu'on oublie pas ! il a ma préférence.
Ici, les martinets sont partis depuis le début du mois au moins. Snif !

nadège a dit…

je ne vais pas être très originale mais tu nous offres un magnifique bouquet de ces plantes, quel riche voyage

monic a dit…

@ Plantine,
Il est difficile de comprendre pourquoi les plantes les plus communes peuvent nous émouvoir autant. Nous avons certainement une fleur totem qui nous inspire plus que d'autres. A voir les Fleurs du Dr Bach.

@ Nadège
Des plantes florifères sont au nombre de 400 environ en Islande. Par contre, je n'ai pas vu beaucoup de papillons. Ton appareil serait au chômage.

Merci à toutes les deux pour votre passage.

Christineeeee a dit…

Hello monic !

Hummmm !
Des fleurs d'Islande
Qui nous emmènent délicatement
Au pays des volcan...
Ou plutôt :
Du volcan !

Terre de feu si sauvage qu'il me tarde de découvrir la suite !

Biseeeeeeeees de Christineeeeee

DIANA. BRUNA a dit…

Ciaooooooo
che foto meravigliose!!! perfette nella loro esecuzione e stupende nei colori.
Complimenti, complimenti, complimenti.
Buon fine settimana
Un abbraccio
Bruna

monic a dit…

@ Christine
... la suite tarde à venir: il faut choisir les images les plus parlantes, dur-dur!
Merci.

@ Diana
... anche i fiori erano stupendi. E la luce islandese ha fatto un miracolo.
Grazie.

Zipanu a dit…

Ca devait être chouette ces vacances, pas évident de reprendre le bus en marche.

Le thym en valait la peine, il est très chouette. :)

monic a dit…

@ Zipanu
... ce qui est le plus difficile, c'est de relever le défi de Chris (voir son com' ci-dessus)!

Pour le thym, j'ai été surprise par le tout petit parfum qu'il dégageait. Dans le sud de la France, il est plus fort.

Foise a dit…

J'ignorais que tu avais repris de l'activité sur le Net...
Je vois que ton séjour en Islande a déclenché un intérêt très vif sur la botanique... Certaines de ces plantes sont sur le blog végétal, ne te flagelle pas pour cette fleur jaune, même avec les feuilles elles sont difficiles à déterminer au point que je préfère les ignorer pour le moment. Disons que c'est une astéracées et ça suffira.
En France le coeloglossum viride est nommé orchis grenouille, c'est quand même plus facile à retenir...