jeudi 22 octobre 2009

Saveurs châtaigne : première dégustation (une bonne bière)


Oui, vous me direz : «C’est facile, pas d’effort à fournir si ce n’est que de trouver un décapsuleur !»
Détrompez-vous !
D’abord, l’outil n’est jamais remis au bon endroit. Alors qu’une petite soif vous tient, il faut encore remuer ciel et terre pour retrouver le décapsuleur efficace.
De plus, si, comme moi, vous n’êtes pas très friande de la bière en général, une certaine résistance vous empêche de tendre la main en direction du verre dégustateur.
Pour les “addictés” à la bière, pas de problème, en effet, c’est (trop) facile.



Je n’ai apprécié de ma vie que deux bières. La première, je l’ai découverte en Angleterre, elle était brune. La deuxième, je l’ai quasiment savourée en Belgique, celle-ci était blonde. Toutes les deux avaient un point commun : elle ne sentait pas le houblon.

Au Tessin, je viens de découvrir la troisième, celle qui est à la châtaigne. Elle a satisfait mon palais, ne laissant pas ce goût âcre que je déteste tant. Elle se boit particulièrement très fraîche. Au cours d’un repas en soirée, elle aide à la digestion.

J’entends une petite voix (venue de Savoie) qui me suggère de ne pas en abuser. Elle contribue à alourdir notre charge pondérale. Comme la châtaigne ?

À votre santé !

(A suivre)

12 commentaires:

nadège a dit…

je suppose qu'il n'y a pas que la charge pondérale qui est lourde lors d'abus...la tête devrait aussi l'être les lendemain de fête...

Christineeeee a dit…

Bonjour monic !

Et bien c'est en véritable réfractaire
A toutes les sortes de bière
Que je t'écris aujourd'hui
Une tasse de café...
Au-dessus du clavier !

Ainsi, n'ai-je jamais
Recours à l'outil si espiègle
Qu'est ce décapsuleur de malheur
Toujours caché,
Impossible à trouver !

A titre extrèmement exceptionnel
Veut bien "goûter"
A ta bière à la châtaigne...
Juste une goutte,
Juste un doigt,
J'suis curieuse de voir
Si par miracle,
J'aimerais ce breuvage là !

Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeee

lejardindelucie a dit…

Une vraie surprise pour moi ! N'étant absolument , mais absolument pas amateur(amatrice cela sonne mal)de bière,je ne pouvais pas imaginer que la chataîgne donne son parfum à une blonde! Mais les Tessinois ont su faire le mariage et en plus il doit être doux puisque tu l'apprécies!
Bon dimanche!

Chris a dit…

Ah bon, sérieux ca existe!!! Et bien dis moi je veux bien la goûter!! Peut être quand tu nous rendras visite ;-)

Foise a dit…

Oups ! J'ai cru que je m'étais trompée d'adresse... Tu as tout repeint en noir alors ?... Une impulsion sous l'effet de ce breuvage dont tu nous vantes la saveur peut-être...
Il se dit chez les marcheurs qu'une bonne mousse après une rude ascension aurait le pouvoir d'empêcher les courbatures du lendemain... mais il se dit tant de choses au sein des groupes... les granules de ceci ou cela, l'osthéopathe machin qui vous remet sur pied en moins de deux en cas de tendinite, les régimes trucmuches et j'en passe car j'ai oublié.
Il y a belle lurette que je préfère me tenir éloignée de ces bavardages qui gâtaient ma rencontre avec ce milieu nature et montagne où je me sens si bien que l'eau de ma gourde quelques fruits secs et un quigon de pain suffisent à mon bonheur.
signé, la petite voix !

Christineeeee a dit…

Foise... Exactement les mêmes ressentis... quand je marche dans la montagne !

Biseeeeeeeeeeees de Christineeeee

monic a dit…

Ne vous effrayez pas des couleurs changeantes du tableau!
Est-ce dû aux effets du changement d'heure?
Comme tu dis Foise, j'ai peint en noir hier, mais en ouvrant la page ce matin, ça m'a effrayé. Alors j'ai barbouillé avec du saumon pour donner un peu de lumière aux jours à venir...
Bon dimanche à tous!

monic a dit…

à Nadège,
... seulement les lendemains de fête,car consommée avec raison, cette bière, j'en ai fait l'expérience, est digestive.

à Christine,
Le contexte aide aussi à effectuer des essais. Je ne sais pas si ton ordinateur accepte un peu de mousse sur les touches de clavier??

à Lucie,
Je l'ai aimée là-bas. A la maison, elle ne me tente pas, comme le Rosé de Provence que je n'apprécie que dans le sud.

à Chris,
Je ne sais pas s'il en restera d'ici juillet prochain. J'essaierai de réserver UNE bouteille même si elle va péjorer la charge autorisée pour les bagages!!.

à Foise,
D'accord avec toi,sauf pour les granulés arnica que je prends AVANT l'effort... et ça fonctionne. Certains diront qu'il y a du psy là-dessous.
Quant au contenu du sac, il me semble qu'il manque ... la pomme?

Cathy B. a dit…

J'ai raté ce billet! Et pas très emballée par le breuvage... J'ai goûté des liqueur et vin de châtaigne ardéchois: pas à mon goût. Je préfère la châtaigne qui claque dans le four, mangée chaude, en croquant un quartier de pomme entre chaque bouchée (et pourquoi pas, en alternant avec une gorgée de bière?)
Bonne journée

monic a dit…

à Cathy,
la châtaigne chaude, mmmm... c'est le meilleur!
Ce sera une saveur prochaine, lorsque le four à "brisolée” sera de retour.

Foise a dit…

Ah, la lumière est revenue... le compteur avait disjoncté chez toi aussi ?
Pour la pomme ce n'est pas un oubli j'en monte rarement... mais ne t'inquiète pas j'en dévore des quantités et dépasse souvent le quota raisonnable. Comme je les maraude, j'ai toujours l'excuse qu'il faut absolument éplucher, celle-ci, puis encore celle-là qui commence à s'abimer...

monic a dit…

Marauder?
Sais-tu qu'en Suisse, c'est très mal vu de marauder. Même les châtaignes, que l'on trouve en grande quantité au Tessin, ne peuvent pas être ramassées sans l'autorisation du propriétaire (de la forêt).
Dans certaines communes, on pratique la mise à ban des vergers. Ainsi, seuls les habitants d'un village qui ont “misé” des arbres fruitiers peuvent se servir.
A part ces considérations, nous aimons aussi pratiquer la maraude, par goût du risque, peut-être...