mardi 29 septembre 2009

Pour en finir avec la pomme...




Cette pomme-là a semé la zizanie et continuera à provoquer des disputes, des bagarres. On l’appelle
la Pomme de Discorde.

En vérité, il est faux d’attribuer au fruit l’entière responsabilité des querelles ou des guerres. Bien qu’elle soit en or et qu’elle attire toutes les convoitises, seul le Manipulateur —au féminin, cela existe aussi— est la source réelle des désaccords. De sa main ou de sa parole traîtresse, il (elle) sait allumer le feu de la rancune, de la jalousie, de la colère et enfin de la vengeance.

Une légende de la mythologie grecque est à l’origine de cette expression.

“Aux noces de Thétis et de Pélée, futurs parents d’Achille, une déesse ne fut pas conviée. Et pour cause : personnifiant la désunion, Eris, appelée aussi Discorde, ne possédait pas les dons qui auraient pu alimenter la corbeille de mariage. Fâchée, Eris-Discorde jeta sur la table des autres déesses du panthéon grec une pomme d’or qui portait l’inscription suivante : «A la plus belle !»
Les disputes furent telles que Zeus choisit un humain, en l’occurrence le jeune berger Pâris, afin que celui-ci désigne la plus belle des déesses.
Héra, la reine des déesses ?
Athéna, la déesse de la guerre ?
Aphrodite, la déesse de l’amour ?
Subjugué par la beauté d’Aphrodite, Pâris lui remit la pomme d’or et acquit de ce fait sa protection et son affection.

Si l’histoire s’était arrêtée là, on pourrait penser que la discorde ne fut qu’un événement passager. Or, Héra et Athéna eurent l’opportunité de se venger de cet affront.

En effet, Pâris était en réalité le fils du roi de Troie. Aphrodite l’aida à séduire et à enlever Hélène, la femme du roi grec Ménélas. La guerre de Troie fut terrible chez les humains et la bataille dans les cieux de l’Olympe eut elle aussi un grand retentissement. Héra et Athéna, soutenant les Grecs, contribuèrent à la défaite des Troyens.”

11 commentaires:

Chris a dit…

Que de culture et d'informations très intéressantes dans ce message Monic. Ton blog est enrichissant! Et, c'est encore une histoire de pomme!!
Quel pauvre pomme ce Pâris quand même! Il a eu de sacré pépin après cette histoire!

nadège a dit…

merci monic pour toutes ces histoires de pommes...et il en reste bien d'autres...histoires a dévorer...

Laubaine a dit…

du temps des legendes et histoires mythologiques a celle de maurice chevalier cette pomme est bien l'objet de bien des aventures
tout cela pour finir en tarte ou compotes ...

Les hommes
Je l'crois,
S'font du souci, pourquoi ?
Car pour être heureux comme,
Ma pomme,
Ma pomme,
Il suffit d'être en somme
Aussi peinard que moi.

(extrait de ma pomme maurice chevlier)

Christineeeee a dit…

Bonjour !

Aujourd'hui, je vous propose une autre histoire de pomme, inventée par "ma pomme", et facilement réalisable, à condition d'utiliser les ingrédients suivants :

I N G R E D I E N T S

1 pomme
1 grand mur
5 personnes
et de la musique !

eeeeeeeeeeeeeeeeeee

Une pomme…
Sur un mur…
Coupez-la en 4
Le problème,
C’est qu’il y a 5 personnes
Pour le dessert !

Placez bien en évidence
Les 4 morceaux
Sur le mur,
… très très très haut !

Et jouez aussitôt !

Dès que la musique se tait…
Faites grimper les convives
Les premiers arrivés
Seront les premiers servis !

Pas de discorde pour cette fois
Le dernier n’avait qu’à…
Grimper plus vite que ça !

Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeee

monic a dit…

@ Chris
Je pense que Pâris a été le jouet des dieux: c'était plutôt une bonne poire!
Merci pour ton commentaire: je vais quand même prendre garde à la notion de “culture”, c'est comme pour la confiture, ça s'étale, ça s'étale...

@ Nadège
Des histoires à dévorer? J'espère que je vais en trouver sur la castagne.
Merci pour ta visite.

@ Laubaine
Il existe encore une pomme pour les jeux de cartes. Est-ce aussi l'usage en France de jouer à la “pomme” quand on n'est que trois joueurs (au lieu du yass qui se joue à quatre)? celui qui perd est “pomme”.
Merci pour ton passage.

@ Christine
C'est le jeu de la pomme musicale!
Mais je doute qu'actuellement, les convives vont se fatiguer pour un quart de pomme, à moins qu'elle ne soit en or. Et comment fait-on pour la partager en quatre?
Merci pour ton histoire... que l'on pourrait adapter en jeu des échelles, avec des pions et un dé.

Cathy B. a dit…

Moi qui ai des lacunes grosses comme des camions en mythologie gréco-romaine, mais qui adore découvrir le lien entre ces légendes et notre quotidien... Une fois de plus, je repars d'ici un peu plus instruite que je n'y suis entrée (Reste à savoir si ma mémoire va imprimer. Sinon, je reviendrais ;-)

PS: je ne connais ni le jeu de la "pomme" ni le yass...
PPS: après les pommes, à quand le temps des choux?

monic a dit…

@ Cathy
Veux-tu des vrais choux, là où l'on trouve les bébés, ou serait-ce une idée de gourmandise avec une crème bien épaisse?

Je pars plutôt à la chasse aux châtaignes.

lejardindelucie a dit…

Des textes toujours enrichissants ,dépaysants( je ne connais ni le jeu de la pomme ni le yass).Je retrouve avec plaisir la mythologie et surtout ta présentation pleine de finesse.
C'est la pensée du jour qui retient aussi mon attention.C'est de la volonté des hommes que vient la paix!
Je te souhaite un excellent week end!

Foise a dit…

Je viens me servir une petite dose de culture pour démarrer la journée.
Grâce à toi je savoure une tranche de Mythologie grecque que j'avais à peine eu le temps de goûter en classe de 6 ème.
Tu dis, dans ton titre "Pour en finir avec la pomme..." Mais alors, tu ne veux pas nous parler de celle de Guillaume Tell ?
Cette légende est très connue en France sais-tu ? Mais sans doute mal connue...

Magia da Inês a dit…

Olá amiga!
Conheci seu cantinho e amei mesmo!!!
Lindo, criativo, inspirador...
Parabéns pelo seu trabalho!
Espero você em:
magiadaines.blogspot.com
Beijinhos carinhosos.
Itabira - Brasil

monic a dit…

Bonsoir Lucie, Foise et Magia da Inês!

Je rentre d'une petite escapade au Tessin et je découvre vos messages qui me font bon accueil.

à Lucie:
Pour les jeux de cartes, je suis complètement “pomme” car je n'ai jamais aimé joué à ça. Il paraît que je comprends toujours les règles à l'envers: je cumule les points alors qu'il faut en avoir le moins, etc, et le contraire...

La pensée du jour est souvent une phrase du livre que je lis et qui m'a interpellée. J'apprécie le fait que tu l'aies relevée.

à Foise:
Guillaume Tell, c'est notre “héros” mais il semble que son histoire se retrouve aussi dans la tradition d'un pays nordique.
Je n'en ai pas parlé, car elle me sort par les oreilles. Je dois souvent la raconter à mes élèves adultes étrangers qui tentent d'obtenir la naturalisation suisse.
Merci pour ton intérêt toujours fidèle... et pour les défis que tu me lances!

à Magia da Inês:

Bienvenue sur mes pages! J'espère que tu trouveras des textes qui t'intéressent. Je vais passer chez toi tout soudain. Malheureusement je ne sais pas écrire en portugais.