samedi 27 juin 2009

A ... comme Adonis


«Beau comme un Adonis !»















L’adonis (adonis vernalis) est une fleur printanière qui pousse sur des pelouses arides. Je l’ai rencontrée pour la première fois à l’état rustique sur le Causse Méjean, près du site de Nîmes-le-Vieux. Subjuguée par la beauté qui rayonnait de cette plante, je fus insatiable en photographies. Emergeant parfois entre deux rochers calcaires, l’adonis étincelait de son jaune flamboyant. Seul le vent, fréquent dans ces lieux, rendait l’instant photographique aléatoire.

Quel lien y a-t-il entre cette fleur somptueuse et le jeune homme si beau que sa simple présence éblouit celui ou celle qui croise son chemin ?

Il faut trouver l’origine de cette expression, «Beau comme un Adonis», dans la mythologie antique. Adonis, symbole de la beauté des jeunes hommes, était l’amant d’Aphrodite. Objet de désir entre Aphrodite, Perséphone et Artémis, il mourut accidentellement, tué par un sanglier.

«De son sang fleurirent des anémones et des adonis tandis que son âme sombra dans l’Hadès. La déesse de l’amour implora Zeus de ne laisser Adonis qu’une partie de l’année dans le monde souterrain afin qu’il puisse revenir auprès d’elle au printemps.»

Ainsi, Adonis semble être un de ces dieux qui ressuscitent chaque année, et au printemps... comme la fleur.

L’été est de retour depuis quelques jours. Nos Adonis ne retournent pas dans l’Hadès. Ouvrez votre cœur à la beauté qui s’offre à ... votre regard seulement : dans leur démarche et leur prestance, les jeunes gens (filles et garçons) resplendissent au soleil.

(Citation extraite de L’Encyclopédie des symboles)

8 commentaires:

Laubaine a dit…

monic
beau melange entre l'image et les mots ... Ne dit on pas que chaque legende a sa part de verité ...
quelle chance poUr cet adonis de revenir d'outre tombe a chaque belle
saison ..

amelanche1 a dit…

J'aimerais avoir tes yeux pour une journée et voir les beautés de ton coin de pays mais chaque parcelle que tu nous partages me suffit pour rêver.
Et cet Adonis que je ne connaissais point, petite fleur printanière qui brave les lieux arides et qui illumine le coeur de ceux qui la voit. Merci.

Passe une belle journée Monic.

Josée

Cathy B. a dit…

Une fois de plus, du sang des dieux nait une fleur... Et coïncidence? côté médicinal, l'adonis a des effets sur le coeur!
Je n'ai rencontré qu'une seule fois une adonis sauvage. Il s'agissait de l'adonis goutte de sang (rouge). Elle avait poussé sur une friche en bord de champ. Depuis, elle n'est jamais réapparue... Mais je guette et je ne désespère pas.

lejardindelucie a dit…

Je crois que tu as eu la chance trouver une des 2 stations françaises où Adonis vernalis est présente.
Je comprends que tu aies été subjuguée par la beauté de la fleur!
Merci de nous rappeler la charmante légende de ce bel Adonis si convoité!
Le printemps , temps du renouveau et des merveilles chaque année renouvelées par Dame Nature, est toujours une période enthousiasmante où nous sommes à la fois impatients, inquiets et curieux de savoir quelles sont les nouveautés que nous allons découvrir !
Encore un très beau texte de la magicienne des mots!

Chris a dit…

Et bien, bravo pour la rareté de ta découverte et pour la beauté de la légende que tu as choisi de nous faire découvrir. Tu as raison, le printemps est source de couleurs, de gaité et d'émerveillement. Il nous suffit d'ouvrir les yeux!

Foise a dit…

Ma première rencontre avec l'adonis de printemps a eu lieu dans la Vallée d'Eyne lors d'un premier séjour où j'avais eu la déception de trouver les Lys fanés. Ensuite je l'ai retrouvé sur le chemin de Compostelle dans la Meseta. L'adonis d'été quant à lui abondaient près de Castrojeriz. Ce printemps j'ai eu la surprise d'en découvrir un, tout chétif, isolé dans des hautes herbes, dans le secteur des fameuses tulipes rouges de Montandré que tu as vues. Aux abords du viaduc de Millau ils ont été semés sur les terres des remblais mais je sais que l'on peut en trouver ici ou là dans ce département naturellement.
Qualifiés de "Printemps ou d'été" ils fleurissent en même temps.

Foise a dit…

Ma première rencontre avec cette espèce à eu lieu dans la Vallée d'Eyne (Pyrénées Orientales) elle s'est faite par hasard alors que je m'étais écartée du sentier pour satisfaire un besoin pressant !!! Question poésie, avec moi... Tu tombes mal !!! (MDR) Mais je te rassure, j'ai été aussi subjuguée que toi, d'autant plus qu'à l'époque je ne savais rien, pas même son nom...
Je sais à présent qu'il s'agissait d'une endémique des Pyrénées et j'aimerais bien aller le revoir...
Depuis j'ai rencontré toutes sortes d'Adonis comme le flammé dont j'avais fait ma bannière...
Autour de Castojeritz en Espagne les adonis d'été tapissaient les talus...

Foise a dit…

Je m'aperçois que j'étais déjà passée sur cet page...

Hi, hi, hi, heureusement que je ne dis pas de mensonge...