mercredi 15 avril 2009

C comme copains ... ou cochons!





«Copains comme cochons !»












Un nombre impressionnant d’expressions populaires ont trait au cochon. Et ce n’est pas toujours à son avantage, le bougre ! Serait-ce dû à son goût immodéré pour la boue ? Certains d’entre nous — au sens olfactif délicat — ignorent simplement qu’il a besoin de cet élément pour lutter contre les parasites.

Ainsi, écrire ou manger «comme un cochon», c’est toujours accomplir le geste avec force saleté ! C’est pourquoi il est dispendieux de «donner de la confiture (ou des perles) à un cochon»…
Les informations météorologiques n’échappent pas à cette analogie lorsqu’on dénonce «un temps de cochon».

Et que dire «d’un caractère de cochon» ? Qui peut donc se vanter de connaître véritablement son caractère ? Sa façon de grogner suffit-il à affirmer qu’il est de mauvaise humeur ? Il me semble que cet animal est souvent victime de jugements injustes. En effet, prenez le cochon laineux (illustré par la photo) : auprès des éleveurs qui favorisent la sauvegarde et le développement de races dites rustiques, le cochon laineux a la réputation d’être peu sensible au stress, de nature calme et très sociable.

Enfin, espérons que justice lui sera bientôt rendue lorsque des expressions plus flatteuses à son égard seront enfin inventées !

Info technique sur le cochon laineux extraite du site ProSpecieRara :
«L'aire d'origine du porc laineux ou mangalitza est l'ancien empire austro-hongrois. Dans ces régions, la race est issue dès 1830 de croisements de races diverses, toutes productrices de lard. Produisant un lard d'excellente qualité, le porc laineux a conquis la moitié de l'Europe au milieu du 19e et figurait par moments parmi les races les plus fréquentes en Suisse. La Hongrie élève encore aujourd'hui des mangalitzas blonds et roux, contrairement à la Suisse, où l’on ne trouve que des porcs laineux à ventre clair.»

4 commentaires:

Laubaine a dit…

si j'avais la place , c'est certainement un animal que j'aimerais avoir , j'en ai eu plus jeune et je sais a quel point on s'y attache ...

Cathy B. a dit…

Un p'tit cochon... c'est mon rêve, laineux ou non. Mais j'ai un compagnon que ne laisse plus rentrer aucun autre animal à la maison à part les coccinelles. Aurait-il un caractère de cochon? (Pour sa défense, la maison héberge déjà pas mal de bêtes. Et si laineux signifie "poils plein le canapé", nos animaux sont cousins de tes cochons).
Merci pour ce nouveau billet et bonne soirée

Foise a dit…

Tout est bon dans le cochon !
C'est du lard ou du cochon ?
Il fait un temps de cochon !

Très sympas, à part l'odeur...

lejardindelucie a dit…

Comme dit Foise , tout est bon dans le cochon!C'est un animal bien plus sympathique que la réputation de caractère de cochon qu'on lui prête!Mais il faut être sympa avec lui !Il n'est pas aussi sale qu'on le soupçonne car dans son étable, il y a un coin Wc, un coin pour dormir qui reste bien propre!Et il laisse la nourriture dans son auge pour manger!Tu comprendras qu'une longue cohabitation me fait ramener les jugements à leur juste mesure!Le jour où on tuait ce pauvre animal , ma grand mère et moi , nous nous éloignions de la maison!