mercredi 25 mars 2009

J comme jaune







Rire jaune !












Rire sous contrainte, pour la forme, pour rester poli et ne pas vexer son interlocuteur ou, surtout, pour ne pas perdre la face. Le sauvetage d’une situation professionnelle dépend souvent de cette capacité à feinter.
Faire encore semblant de comprendre une plaisanterie afin de ne pas passer pour un (e) idiot (e).
Le sourire forcé accomplit très bien la tâche : il n’est pas nécessaire de s’esclaffer. Une grimace civilisée fait souvent l’affaire si on parvient rapidement à effectuer une digression.

Se référant au Dictionnaire des Symboles, Claude Duneton distingue le jaune vif et éclatant (couleur du soleil et de l’or) du jaune mat (couleur du soufre et de l’enfer). La dernière nuance devient le «symbole de la trahison, de la déception». Dans l’imagerie médiévale, le jaune est associé à cette dernière acception: «...le jaune devint la couleur traditionnelle de Judas, le traître par excellence, celui qui avait vendu le Christ lui-même!»

5 commentaires:

~nancy~ a dit…

..bien le bonjour Monic..

.. maintenant, je vais regarder le jaune d'une autre façon..avec d'autres yeux..

..bonne journée;)

~nancy

Laubaine a dit…

BONJOUR
je pense que je vais reapprendre la langue française et le bon parlé grace a votre blog et les bonnes images qui illustrent a merveille
les textes

Cathy B. a dit…

... et l'association du jaune et du blanc est l'association de couleurs la plus lumineuse et tonique qui soit, en peinture. Merci pour ces jolis mots si bien mis en images et je vais tâcher de ressortir prochainement une photo de canard, qui pourrait illustrer cet article autant que celui sur les dents des poules.
Bon dimanche

lejardindelucie a dit…

Eh oui on a détourné les qualités de cette belle couleur!Le jaune si lumineux !Un parterre de fleurs jaunes qui éclaire tout un pan de jardin, un touche de jaune et le reste est mis en valeur!
Bonne semaine.

Chris a dit…

Bonjour Monic,
Merci pour ta visite sur mon blog. je découvre donc le tien. J'adore cette photo de printemps! Bravo.